Né le 28 juin 2004

En 2019, César a remporté un tournoi international juniors à Malte (moins de 16 ans) et a été finaliste à Oberentfelden (moins de 16 ans). Il a également été quart de finaliste à Madagascar et en Macédoine (moins de 18 ans).

Classement ITF

CESAR BOUCHELAGHEM

Tes débuts : À 19 mois, je suis resté absorbé devant la télévision en regardant Amélie Mauresmo gagner Wimbledon. À la fin du match, j’ai montré la télé et j’ai dit : « papa, veux faire ça! ». Après quelques balles sur la façade de la maison, ce n’est que vers 6 ans que mes parents m’ont inscrit dans un club.

Ton club : Je suis licencié au Tennis Club Annecy-le-Vieux, TCAV.

Ton entraîneur : Jérôme Potier

Ton préparateur physique : Pierre Mazenq

Tes sponsors : Head, Adidas

Une personne qui t’inspire : Je ne suis pas trop « fan de », par contre je me nourris de toutes les rencontres que je peux faire. J’ai la grande chance de m’entrainer avec de grands champions, qui ont arrêté leur carrière ou d’autres encore sur le circuit. J’observe, j’écoute, je m’inspire d’eux, je bois leurs paroles et profite à fond de leur bienveillance et de leurs conseils.

Quel événement sportif t’a le plus marqué : Ce sont les victoires des équipes de France en coupe Davis et en Fed Cup qui me réjouissent le plus. J’aime cette ambiance festive particulière et la solidarité du public envers notre sport. J’aime l’esprit d’équipe, l’idée du dépassement de soi pour une équipe, un pays.

Ton meilleur souvenir sportif personnel : Ma victoire au Stade Français en U14 et surtout avant cela ma victoire à l’Open Super 12 d’Auray. C’était un tournoi très attendu, gagner ce tournoi international majeur était un objectif que je m’étais fixé. C’est loin déjà, mais c’est assez drôle car cette compétition est dans les souvenirs de beaucoup de pros aujourd’hui, ce tournoi reste gravé dans la mémoire des joueurs.

Que t’apporte le sport : Le sport fait partie de ma vie depuis aussi loin que je me souvienne. J’ai fait beaucoup de sport, en club ou en loisir en parallèle : judo, danse (modern-jazz), ski, wakeboard et bien sûr du tennis. J’aime le dépassement de soi, la compétition, le défi, l’effort. Aujourd’hui, je me consacre au tennis, c’est plus qu’un sport, c’est une passion.

Ton rêve : Celui de gagner un jour un grand chelem et si je pouvais soulever la Coupe des Mousquetaires, ce serait le top. Pour l’instant, je travaille et m’entraîne sérieusement, en attendant de posséder les armes physiques pour rivaliser de nouveau avec les meilleurs.

Retours à la liste